L'Équipe AIM

Katia Yezli

Katia Yezli a commencé à se spécialiser dans l'art contemporain, après une expérience initiale dans la photographie de presse (comme photo editor) et la production vidéo à Hongkong et à Londres. Pendant plusieurs années elle développe une pratique artistique autour de la photographie plasticienne et la vidéo, après des études d'art à l'University of Oregon (États-Unis) et au Chelsea College of Art (Londres), et explore rapidement d'autres médiums.

Après un nouvel intermède dans le journalisme (photographie/rédaction), Katia reprend des études de recherche en arts plastiques et s'attelle en 2009 à un Master à l'Université Paris 1 Panthéon/Sorbonne, portant sur l'ensemble des pratiques artistiques contemporaines  liées à l'espace : « espaces, lieux, expositions, réseau ». Cette fois elle s'intéresse surtout au versant théorique de l'art et l'histoire de l'art récente et de l'art contemporain en général, et plus particulièrement aux pratiques artistiques contemporaines dans la région Moyen-Orient /Afrique du Nord.

Ainsi en 2013, elle organise l'exposition YAA (Young Algerian Artists) à la galerie Talmart à Paris (dans le cadre du Festival Algérie en Mouvement), qui permet de présenter de jeunes artistes algériens travaillant dans différents mediums (photographie, vidéo, animation, dessin, peinture, installation) donnant à réfléchir à la situation socio-politique de leur pays. Dans ce cadre ont été aussi organisés : un workshop, une rencontre/projection, et des rencontres entre artistes et professionnels de l'art contemporain. En 2014, elle lance la plateforme AIM (Art in Maghreb) afin de contribuer à la visibilité des scènes artistiques émergentes du Maghreb.

Katia a aussi participé à l'organisation de workshops, résidences et expositions en collaboration avec le collectif Winter Story (Londres et Paris) notamment dans le cadre de Collider à la Générale (Sèvres).

Elle a notamment contribué aux publications suivantes : Neme catalogue 2008, Nomastique 8 (revue d'art mexicaine), FT Magazine.

Amel Boudebbouze

Après un détour dans l'industrie musicale Amel Boudebbouze a commencé à s'intéresser au « patrimoine immatériel algérien » et à l'art contemporain du Maghreb au cours de ses études dans le cadre d'un Master en management culturel à Paris.

Après une première expérience à la Galerie Farid Benyaa en Algérie, Amel a travaillé à l'AARC (Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel) à Alger entre 2013 et 2014 et a participé à l'organisation des projets suivants :

  • Exposition de Designers Algériens au Palais des Raïs
  • Design Days Dubai 2014
  • Exposition monographique de Djamel Tatah au MAMA en partenariat avec la Villa Medicis et la Fondation Maeght
  • Exposition de Rachid Koraïchi à la Villa Dar Abdellatif
  • Exposition collective d'art contemporain au Pavillon Algérien à la Biennale de Dakar
  • Exposition de photographes Algériens dans le cadre de la semaine culturelle Arabe au Brésil
  • Volet algérien du Festival de la Bande Dessinée et Arts Associés à Aix-en-Provence
  • Résidence Croisée Alger/Marseille avec les bédéistes Nawel Louerrad au MUCEM à Marseille et Benoît Guillaume Villa Dar Abdellatif à Alger
  • Résidences du photographe Andreas Rost en partenariat avec le Goethe Institut
  • Workshop et conférence sur les bijoux et accessoires de mode avec Fred Butler, École des Beaux-Arts d'Alger
  • Conférences sur l'art contemporain Algérien dans le cadre de la Biennale d'Art Contemporain de Tachkent (Uzbekistan)
  • Colloque à la Villa Dar Abdellatif et l'Ecole des Beaux-Arts d'Alger autour du travail de Rachid Koraïchi comptant la participation notamment des représentants de la Tate Modern, du British Museum, du Petit Palais, October Gallery, Cornell University, et du Centre International d'Art d'Ifitry/Maroc.

 

AIM Logo